Notice: Undefined variable: salle in /home/apfhadgx/www/vars/braderie.php on line 27

Notice: Undefined variable: salle in /home/apfhadgx/www/vars/braderie.php on line 35
HOMMAGE DE LA DÉLÉGATION À Nicole Denis

Délégation Ille et Vilaine

Parents & handicap

Parents en situation de handicap
Documents CNSA

AAH, PCH, AEEH, etc
Fiches faciles


la Carte d'Invalidité devient
Carte Mobilité Inclusion
Faciliter l’accès à l’information des personnes handicapées
Reconnaissance du Handicap,
le dossier à constituer change !
infos en suivant ce lien


Soutenir l'APF

Pour vous renseigner et vous accompagner au mieux, une équipe est à votre écoute :

Contacter l'équipe locale

Notre vie doit-elle se limiter aux places qui nous sont réservées ?

Boutique APF

Le but de Recyclivre est de mettre en place un cercle vertueux entre, les particuliers, les entreprises et collectivités souhaitant se séparer de leurs livres d\'occasion et, les personnes en ayant besoin.

C\'est bon esprit

APF Délégation d'Ille et Vilaine

Nicole Denis

Hommage à Nicole Denis


J’ai fait la connaissance de Nicole il y a près de 30 ans. Elle venait de quitter un établissement situé à Chateauneuf-sur-Cher pour venir vivre au foyer Guillaume D’Achon où je venais moi-même d’arriver.

Au cours des 15 années qui ont suivi, nous avons partagé bien des moments de vie au Foyer et c’est ainsi qu’est née une belle amitié.

À la sortie du foyer, nous avons, partagé les étapes de l’accès à la vie autonome ; d’abord dans ce qu’on appelait les « appartements de proximité » où nous continuions à bénéficier du soutien des professionnels du foyer. Puis, au bout de quelques mois, dans notre propre appartement. Nous avons vécu au même moment cette étape et cela a encore resserré nos liens.

L’accès à l’autonomie était pour Nicole de la première importance. Et ce fut pour elle comme une bouffée d’oxygène quand elle a enfin reçu les clefs de son propre logement. J’ai pu constater combien elle mettait d’énergie et de détermination à réussir son accès à l’indépendance. Malgré son handicap et sa santé fragile, elle parvenait à tout faire : s’organiser pour faire ses courses, pour prendre les transports en commun, pour gérer ses tâches administratives pour trouver les auxiliaires de vie dont elle avait besoin en plus de celles qui intervenaient pour le SADAPH, etc.

J’ai vu combien elle était tenace et comment elle savait relever les défis qu’elle se donnait. Elle voulait aller de l’avant et elle y arrivait. Elle n’aimait pas qu’on fasse les choses à sa place ; elle n’aimait pas qu’on la plaigne ; elle avait tant d’énergie à revendre qu’à la fin on oubliait qu’elle était handicapée.

Comme tout le monde, elle avait son jardin secret, elle ne se racontait pas au premier venu et elle savait se monter discrète. Mais elle était aussi sociable et accueillante. Elle allait toujours vers les autres, vers la vie collective. C’est pourquoi elle était très coquette, et prenait bien soin d’elle car elle voulait présenter aux autres une image valorisante. Elle était aussi très souriante et savait attirer sympathie et intérêt.

Quand elle avait confiance en quelqu’un, son amitié se révélait alors très solide et je n’oublierai pas les moments de partage que nous avons vécus avec elle quand elle nous invitait à une petite fête ou à un apéro.

Elle savait aussi participer à la vie collective et répondait toujours présent quand elle pouvait apporter sa pierre à l’édifice dans une œuvre collective. Dès son arrivée au foyer Guillaume d’Achon, elle s’est investie au Conseil d’établissement de la structure. Quelques temps plus tard elle a participé à la création de l’association « le Goût de Vivre » qui propose des moments de loisirs et de vacances aux personnes en situation de handicap ; elle en fut même la première présidente et c’est elle qui est allée déposer les statuts à la préfecture.

Plus tard, on l’a vu participer à la Chorale de la Bellangerais, à la Fraternité des personnes malades et handicapée et aux différentes instances de l’A.P.F. : depuis le groupe amitié jusqu’au Conseil Départemental en passant par le comité de rédaction du bulletin départemental.

Son appétit de vivre, c’était aussi le désir de découvrir le monde ; elle était toujours partante pour un séjour à l’extérieur de Rennes. Elle a ainsi pu aller jusqu’en Suède et nous avons tous en mémoire les étoiles qu’elle avait dans les yeux quand elle racontait le séjour qu’elle a effectué au Maroc il y a quelques semaines.


Voilà le souvenir que je garderai de Nicole.

Patrick Aubry