Délégation Ille et Vilaine

Parents & handicap

Parents en situation de handicap
Une France accessible en 2017

Pour une France accessible


Touche pas à ma MDPH

la Carte d'Invalidité devient
Carte Mobilité Inclusion
Faciliter l’accès à l’information des personnes handicapées
Reconnaissance du Handicap,
le dossier à constituer change !
infos en suivant ce lien


Soutenir l'APF

Pour vous renseigner et vous accompagner au mieux, une équipe est à votre écoute :

Contacter l'équipe locale

Notre vie doit-elle se limiter aux places qui nous sont réservées ?

Mobilisons nous

Étre bénévole en Délégation

Boutique APF

Le but de Recyclivre est de mettre en place un cercle vertueux entre, les particuliers, les entreprises et collectivités souhaitant se séparer de leurs livres d\'occasion et, les personnes en ayant besoin.

C\'est bon esprit

APF Délégation d'Ille et Vilaine

Juin 2011 : Les jardins du château de Craon

Le zooparc Trégomeur Elisabeth Renaud

Le parc

15 septembre 2011 : nouvelle journée, nouvelles aventures en cette rentrée. Cette fois ci, nous avons accueilli 2 « petits nouveaux » en la personne de Joseph et Yannick. Bienvenue à vous.

Il paraît que le genre humain descend du singe ? Qu’à cela ne tienne, nous voulons nous en rendre compte par nous mêmes et nous prenons la direction du Zoo de Trégomeur, dans les Côtes d’Armor, près de St-Brieuc. Après une heure et demie de car, nous voici arrivés à destination. Le soleil nous suit pendant toute notre journée.

Le Bangkok Nous nous dirigeons vers le restaurant « Le Bangkok » où nous mangeons sous l’œil d’un tigre du Bengale. Nous serons sages, promis. Le repas est copieux et très bon mais voilà t’y pas qu’une personne de notre groupe, à force de voir passer des plateaux avec des frites, a une envie folle aussi d’en manger. Au début elle en voulait 3 puis le nombre est passé à 4, etc…. Mais elle n’ose pas en demander. Notre chauffeur, passant par là, entend cette demande et s’adresse au serveur qui, gentiment, apporte une barquette pleine. « Ah super ! je vais manger des frites » pense t-elle. Mais dans sa bonté, elle n’en prend que 2 et passe la barquette qui devient de plus en plus légère tout au long de son parcours sur la table, chacun(e) en prenant une ou deux !! Ah elle se fait bien charrier avec son envie de frites, notre généreuse amie, même pendant le trajet du retour.

parc zoologique Le nouveau parc zoologique est sans doute l’un des premiers zoos de France à être aménagé, en une seule fois, sur un site quasiment vierge (presque tous les abris de l’ancien zoo ont, en effet, été démolis). Cet aménagement, qui a duré 2 ans, a constitué un véritable « tour de force ». Le principe retenu est celui d’une collection d’animaux organisée autour du thème de la faune asiatique. C’est plus d’une vingtaine d’espèces d’animaux rares, protégées par ces conventions internationales (notamment la CITES) car menacées dans leur milieu d’origine, qui sont présentées au public : panthères des neiges, tigres, chameaux de Bactriane, chevaux de Przéwalski, loutres asiatiques, entelles, siamangs, porcs-épics, pélicans, grands cormorans, gibbons, tortues asiatiques, grues de Manchourie, flamants roses, cerfs du père David, nilgauts, antilopes, cervicapres, ours malais, dholes, lémuriens, chats pêcheurs, Binturongs, ibis, coatis à queue annelée, petits pandas de Chine, langurs de Java, perruches, faisans, chèvres naines...

Accessible

Nous commençons notre périple à travers les chemins, parfois cahoteux et escarpés de ce domaine. Quel sport pour certains qui poussent les fauteuils !

ours malais
Nous côtoyons, en premier, les ours malais : « Malaka » et « Tedy », nés en 1990 et 1995. Tedy est très timide car il reste sur les hauteurs. L’ours malais doit son surnom « d’ours du soleil » à la tâche en forme de croissant de couleur jaune-orangé qu’il porte sur son poitrail. On l’appelle aussi « ours à miel », en raison de son goût prononcé pour cette douceur. C’est le plus petit de tous les ours. Il construit son abri dans les arbres où il passe ses journées à dormir ou à se chauffer au soleil.

La panthère des neiges, appelée également « léopard des neiges, once ou irbis », est un mammifère carnivore de la famille des félins. La reine des panthères, solitaire et silencieuse, est réputée pour ses facultés d’adaptation et l’acuité de ses sens pour ne pas être vue. Admirée et parfois vénérée par l’homme, elle est malgré tout chassée pour la beauté de sa fourrure et est en voie d’extinction.

léopard des neiges chevaux de Przewalski

Chameaux de Bactriane et chevaux de Przewalski : quelle cohabitation ! Le chameau, mammifère ruminant possède 2 bosses et se nourrit exclusivement de végétaux et stocke dans ses 2 bosses des réserves de graisse qu’il est capable de convertir, en cas de besoin, en eau. Il est très résistant aux écarts de température. Il peut peser jusqu’à 750 kg et vivre jusqu’à 50 ans.

Le cheval de Przewalski est le dernier cheval sauvage au monde. Sa robe a une teinte beige. Ce cheval de petite taille est en péril. Ils sont les ultimes représentants d’authentiques chevaux préhistoriques. En 1879, un convoi de chameaux traverse les étendues de Sibérie et de Mongolie. Un officier russe, Nikolaï Przewalski repère un troupeau d’animaux qu’il croit être des ânes. Intrigué, il apprend que les Mongols lui ont donné le nom de « Kortakh ». Le suffixe « takh » veut dire en mongol « cheval sauvage » et donc ce cheval a pris le nom de cet officier russe qui les a découvert.

Langurs de Java Les Langurs de Java sont arrivés au Zoo en 2011. Ces primates vivent dans les forêts de Java, Bali. La majorité de la population possède un pelage noir mais une petite population possède un pelage orange. Ils pèsent environ 7 kg et peuvent vivre jusqu’à 20 ans. Leur queue mesure 87 cm pour un corps de 55 cm. Les bébés ont un pelage orange à la naissance mais changent de couleur au fur et à mesure qu’ils grandissent. Ils sont chassés, illégalement, pour servir de nourriture ou pour le commerce des animaux.

Les pandas roux Les pandas roux : L’espèce est en danger dans la nature à cause de la destruction de son habitat mais aussi du braconnage en Chine et dans l’Himalaya. L’origine du mot panda reste incertaine. Selon une théorie, le mot « panda » serait une anglisation du mot « poonya » qui signifie le « mangeur de bambou ». Son nom chinois s’analyse morphologiquement comme « petit ours-chat ». Ce petit animal est parfois appelé « firefox » en anglais, qui veut dire « renard de feu » eu égard à sa couleur. En captivité, les naissances sont rares et permettent à la population de se renouveler uniquement. Donc chaque naissance est très précieuse.

Siamangs Nous entendons, tout à coup, des drôles de cris caverneux lors de notre passage sur un pont. Mais qu’est ce donc ? Au premier abord nous ne voyons rien. En fait « nous avons le son mais pas l’image ». Puis en levant la tête nous voyons des animaux se balancer de branche en branche dans un vacarme assourdissant et continu. Mais qui sont ces animaux ? De plus on dirait qu’ils se moquent de nous. Si, si je vous assure. On a l’impression qu’ils nous disent qu’ils sont plus doués que nous, que nous ne sommes pas capables de sauter de branche en branche, de nous tenir par nos membres inférieurs, tête en bas. Ce qui est vrai d’ailleurs mais il ne faut pas les laisser penser cela ! En fait, ce sont des Siamangs. Ils sont originaires des forêts tropicales d'Asie. Ils sont les plus grands des gibbons. Ils sont très grands avec des bras très longs. Ils possèdent une poche au niveau du cou qui se gonfle lors de leurs vocalisations. Ce sac sert de caisse de résonnance. Là-bas, ils sont connus comme étant la voix de la forêt. Les Siamangs sont capables de produire un chant ou cri ou longs appels que l'on peut entendre à plus de cinq kilomètres. Le mâle comme la femelle possèdent cette poche. Le siamang est monogame, et le couple reste fidèle à vie. Une femelle peut avoir un bébé tous les trois ans. La femelle s’occupe du petit pendant les 8 premiers mois puis le mâle prend le relais. Le chant et les cris sont très importants dans leur vie sociale.

entelles Les entelles : La mythologie hindoue fait des entelles les descendants du dieu-singe Hanuman. Bouddhistes et hindous les vénèrent et leur ouvrent leurs temples. La légende raconte que Hanuman accompagna le dieu Rana au Sri-Lanka pour y chercher sa femme, enlevée par Ravana, roi de ce pays. Hanuman déroba un plant de manguier et le rapporta en Inde où il n’existait pas. Puni pour son forfait, il fut condamné au bûcher. En tentant d’échapper au brasier, sa face et ses pattes noircirent. La face et les pattes noires des Entelles témoignent toujours de ce châtiment. Habitants du sous-continent indien, les entelles, singes sacrés, souffrent, pourtant aujourd’hui, des activités humaines. On les trouve en Inde et dans le Sud-Est asiatique. Ils se nourrissent de feuillages.

cerf du père David Le cerf du père David : Il ressemble à un âne avec des bois. Il est de couleur brun-fauve à gris. Par rapport aux autres cerfs, ses pattes et son cou sont plus longs. Il a pour origine le Nord-Est de la Chine. En voie de disparition, on ne les trouve plus que dans les zoos.

nilgaut La nilgaut : Ce n’est pas une antilope au sens strict du terme car elle fait partie des bovinés et non des antilopinés. La femelle a un pelage brun jaunâtre et le mâle gris bleuté. Le corps est assez trapu mais les pattes sont fines. On la trouve au Texas mais surtout abondante, là d’où elle est originaire, c’est à dire en Inde. Elle vit dans les steppes herbeuses et peu boisées.

dhôle Le dhôle : Il a un aspect très similaire au chien. Sa fourrure fauve-roussâtre lui vaut le surnom de « chien rouge ». De mœurs assez sauvages, le dhôle est un animal diurne. Il vit en bandes de 20 à 30 individus réunis, en groupes familiaux, pour chasser. Il va jusqu’à attaquer le tigre ou l’ours qui cède devant lui. On le trouve en Inde et en Asie du Sud-Est.

tigre du Bengale
Le tigre du Bengale : appelé également, « tigre royal », il est le plus répandu des tigres. Il est le plus grand des félins et sans aucun doute le plus beau. Il est l’un des plus puissants mammifères de la planète. Le tigre n’a pas bonne réputation. Sa puissance herculéenne et sa férocité nous fascinent mais provoquent aussi la peur. Le tigre est le plus impressionnant des animaux sauvages et mérite, sans conteste, son titre de « seigneur de la jungle ». Haï ou adulé, il fait l’objet de nombreuses légendes. Symboles de courage, tous les tigres ont en commun une silhouette racée et une démarche souple. La légende du tigre « mangeur d’hommes » a été colportée par des chasseurs. En fait, sur 1000 tigres, seulement 3 auraient attaqués les hommes.

Voilà, on pourrait continuer à décrire les origines, légendes, etc…. de tous les animaux que l’on peut découvrir mais nous allons arrêter là. Les animaux décrits ci-dessus sont les plus impressionnants et, pour certains, inconnus.

De nouveau, vous avez été au top de votre bonne humeur, de votre humour, de votre gentillesse qui ont fait que cette journée était formidable, en plus d’être ensoleillée. A bientôt pour de nouvelles aventures.

Pour votre découverte, ci-dessous d’autres hôtes exotiques du parc zoologique :

Binturong Ibis Falcinelles Perruche Grand Alexandre

Coati à queue annelée Tortues brunes d’Asie

Loutres cendrées asiatiques Porcs-épics

Grands Cormorans et Pélicans frisés Gibbons à joues blanches

Légende :

1.Binturong, 2. Ibis Falcinelles, 3. Perruche Grand Alexandre,
4. Coati à queue annelée, 5. Tortues brunes d’Asie,
6. Loutres cendrées asiatiques, 7. Porcs-épics,
8. Grands Cormorans et Pélicans frisés, 9. Gibbons à joues blanches.