Délégation Ille et Vilaine

Parents & handicap

Parents en situation de handicap
Documents CNSA

AAH, PCH, AEEH, etc
Fiches faciles


la Carte d'Invalidité devient
Carte Mobilité Inclusion
Faciliter l’accès à l’information des personnes handicapées
Reconnaissance du Handicap,
le dossier à constituer change !
infos en suivant ce lien


Soutenir l'APF

Pour vous renseigner et vous accompagner au mieux, une équipe est à votre écoute :

Contacter l'équipe locale

Notre vie doit-elle se limiter aux places qui nous sont réservées ?

Boutique APF

Le but de Recyclivre est de mettre en place un cercle vertueux entre, les particuliers, les entreprises et collectivités souhaitant se séparer de leurs livres d\'occasion et, les personnes en ayant besoin.

C\'est bon esprit

APF Délégation d'Ille et Vilaine

Élisabeth Renaud Parc zoologique


Journée découverte du 16 mai 2013, au Parc zoologique de Champrépus (50)


Quel temps aurons-nous aujourd’hui ? Pour le moment la pluie a cessé mais nous laissera t-elle tranquilles ?

Un certain nombre de gais lurons partent sereins, de bonne humeur, joyeux. 9 autres nous rejoindront sur place. Et oui ! Cette sortie a eu beaucoup de succès et il nous faut des véhicules supplémentaires. Ah, la journée s’annonce bien ! Dommage, on a parlé trop vite. Voilà t’y pas qu’à 11h une voiture de police nous double, roule à 75 km/h au lieu de 90, accélère, ralentit, etc… pour finir par mettre ses lumières bleues et nous faire signe d’arrêter. Qu’est ce que Jean Paul a pu faire ? Rien, il conduisait normalement puisqu’il y avait des travaux.

3 uniformes bleus Voici que 3 uniformes bleus viennent au pied du car (l’Adjudant Chef, le brigadier et un jeune probablement fraîchement arrivé dans la gendarmerie) : contrôle routier. « Souffles dans le ballon, Jean Paul, allez du nerf !  » Puis présentation des papiers du véhicule, du permis, le disque, l’extincteur. Le brigadier demande à Jean Paul d’arrêter le moteur. Jean Paul essaie de lui expliquer que ça ne change rien mais le brigadier a l’air de ne pas connaître toutes les lois. Heureusement l’Adjudant Chef lui dit que Jean Paul a raison. Le brigadier prend le disque et rejoint son véhicule pour contrôle. Pendant ce temps l’Adjudant Chef lit et relit les documents. Tiens revoilà notre brigadier. Il demande à vérifier la date d’échéance de l’extincteur : 2014. Eh bien figurez-vous que « Monsieur le brigadier » dit que la date est dépassée. Encore une fois l’Adjudant Chef lui dit que ce n’est pas vrai.

Pauvre Jean Paul Pauvre Jean Paul, il doit suivre ce petit brigadier. Lorsqu’ils reviennent, ils font le tour du véhicule pendant que l’Adjudant Chef est avec nous et discute gentiment. Il nous dit que le chauffeur devrait avoir une copie des passagers et que l’on devrait faxer la liste, également, à la société au cas où il y aurait un accident afin qu’ils puissent savoir, tout de suite, le nombre de fauteuils, de passagers, etc… Pas de problème, Monsieur, nous le ferons. Enfin nous pouvons repartir. Vraiment le brigadier est désagréable au possible et faisait tout pour coincer Jean Paul. Mais il n’a pas réussi car tout était en règle.

Après nous être restaurés car nous en avions bien besoin, nous commençons notre visite par la rencontre avec le baudet du Poitou et son petit. Voici ce que les humains pensent du baudet : « Les hommes pensent qu’il est trop lent au travail, qu’il n’est pas bon pour la boucherie, que le lait d’ânesse est peu intéressant ».

Le baudet du Poitou et la jument mulassière s’accouplent pour donner un animal exceptionnel pour le travail : la mule.

lama blanc Au loin nous apercevons un lama blanc et son petit qui est noir. Y aurait-il eu tromperie dans le couple ?

Puis quelques ânes nous regardent passer : âne du Cotentin, âne domestique d’Afrique, âne sauvage de Nubie et Somalie qui sont les ancêtres de nos ânes domestiques. Savez-vous que la domestication remonte à 4 000 ans avant JC. L’âne est connu depuis 2 000 ans avant JC en Europe et a été introduit dans les Andes du Pérou et du Chili au 16ème siècle. Il est utilisé comme animal de bât.

acrobates Se prélassant dans une petite cabane de bois perché dans un arbre, 2 gibbons. De véritables acrobates dans les arbres et au sol ils utilisent leurs longs bras comme balancier. Les gibbons sont monogames. Un petit naît tous les 2 ans. Le jeune est clair comme sa mère et noircit durant le sevrage (autour de 2 ans). A la puberté, seule la petite femelle reprend sa couleur claire.

Sumatra Nous partons à Sumatra à la rencontre du tigre. Il pèse 800 gr. à la naissance. A 2 mois il pèse 10 kilos. C’est le plus puissant et le plus rusé. Il chasse le sanglier, le cerf. Il peut manger 20 kilos en un seul repas.

Nous croisons la route d’un chimpanzé d’Afrique. En voyant Guy, il s’est lancé contre la vitre de son enclos. Ben Guy que lui as-tu dit pour le mettre en colère comme ça ? Nous assistons à une dispute de couple, le mâle et la femelle ont l’air bien fâchés l’un contre l’autre. Il faut dire qu’il y a matière à réflexion car la femelle s’accouple avec plusieurs mâles.

Puis nous découvrons les flamants du Chili blanc rosé pâle. Ils sont plus petits que les autres flamants. Son bec lui sert de passoire filtrant la vase et l’eau et il garde les crustacés. C’est un migrateur.

Voici un percnoptère d’Egypte. Quel nom compliqué et pourtant c’est uniquement le plus petit vautour d’Europe. C’est un migrateur. En France, il est présent uniquement en été. Il arrive fin Février pour se reproduire et repart mi-Septembre passer l’hiver en Afrique tropicale. Le noyau principal de reproduction se situe dans les Pyrénées.

Notre voyage nous entraîne maintenant en zone malgache et africaine. Elisabeth s’aventure sur un pont de singe et Patrick s’en donne à cœur joie pour le faire se balancer. Tiendra t-elle sans vomir ? Oui bien sûr, elle est sportive.

Nous croisons la route du Maki Vari roux. Quel drôle de nom pour présenter ce lémurien. Leurs cris d’alerte sont très impressionnants. Ce sont presque des rugissements. Ils entraînent la réponse du groupe voisin. Il est difficile de le voir la forêt et les cris restent le seul moyen de communiquer. « Seul dans la forêt, tu aurais peur ! ». Il mange surtout des fruits, bananes, figues, litchis, bourgeons et fleurs.

Madagascar Nous arrivons au lémurien blanc et noir de Madagascar. Patrick se fait un malin plaisir d’imiter le cri du chimpanzé. La réponse ne se fait pas attendre. Le lémurien lance son cri de guerre.

Nous arrivons à Madagascar et à son carnet de voyage. Des panneaux nous expliquent la vie là-bas : C’est la désolation, disparition des forêts primaires, sols sans protection lorsque les pluies deviennent trop violentes. Rien ne pousse. La terre devient stérile. Les baobabs immenses semblent parler avec le ciel pendant que les zébus tirent la charrette.

Ils fabriquent des maisons en planches et tôles à l’Est et en argile couvertes de feuilles de palmiers à l’Ouest. Le propithèque (lémurien) et le caméléon sont des animaux emblématiques de Madagascar.

Notre voyage nous entraîne en Afrique à la rencontre des Cercopithèques de Brazza. C’est un primate de l’Ancien monde connu localement comme le singe des marais. Il tire son nom de l’explorateur français Pierre Savorgnan de Bazza. Il vit en Afrique équatoriale et au Congo.

Cercopithèques de Brazza Puis vient le guépard qui vit dans les steppes d’Afrique ou d’Asie. C’est le plus rapide des mammifères. Les autruches (elles mangent des plantes, feuilles, insectes, sauterelles, lézards. Elles parcourent entre 10 et 40 kms par jour. Elles courent en zigzag pour échapper aux lions. Un œuf pèse entre 750 et 1600 gr.) et les girafes font partie des animaux rencontrés en Afrique de l’Ouest. Tiens une sentinelle monte la garde et assure la sécurité du groupe. Les suricates vivent dans les déserts de l’Afrique du Sud..

Le loryx d’Arabie : l’hiver il fait très froid et le vent souffle. Ses pattes deviennent noires. Il peut mieux absorber la chaleur. En été à 40° il a appris à s’entendre avec les autres. Il ne se bat pas. Il économise son énergie. Il a appris à partager l’ombre au pied des arbres du désert (les acacias). Nous découvrons, également, le zèbre de Grant

Attention ça pique devant. Il s’agit bien du porc épic. Il est végétarien surtout. Ses piquants lui servent de défenses. Il fait du bruit pour faire peur.

lion et sa compagne Voici un lion et sa compagne se dorant au soleil. Attendez, il n’est plus l’heure de faire la sieste. Brigitte me dit : « Tu sais ce que j’aimerais être dans une prochaine vie ? ». « Non, raconte » « Et bien j’aimerais être une lionne pour me prélasser au soleil ».

Puis nous voyons des Wallabies (kangourous). Ils vivent en Australie et peuvent faire des bonds de 5 mètres de long. Pouvez-vous sauter aussi loin ?

Voici une devinette : Quelle différence y a-t-il entre un manchot et un pingouin ?

manchots Les manchots vivent au Sud et ne volent pas. Les pingouins vivent au Nord (côtes de la Manche et en Bretagne). Ils nagent comme des canards et ils volent.

Nous voyagerons donc avec Nono le manchot. A l’aise dans l’eau, Nono semble maladroit pour se déplacer sur le sol.

Contraste de couleurs : vu de dessous, sa couleur blanche se confond avec le ciel. Vu de dessus, sa couleur noire se confond avec les profondeurs. Sa queue lui sert de gouvernail et les ailes de nageoires.

D’Afrique du Sud il voyage en Australie puis en Amérique du Nord et du Sud. Avant de revenir chez lui, il rend visite à ses cousins en Antarctique.

Et bien nous, nous allons en faire autant. Nous allons retourner chez nous en Bretagne. Ce fut une bonne découverte de plusieurs pays avec un soleil radieux comme compagnon. Quelle belle journée.

Flamands roses Girafes

suricates Cercopithèques

Aras porc épic



Un grand MERCI à Patrick Morel pour les photos prises lors de cette journée.